Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Liebman Renégat, théâtre Hybride - C'est un vent de révolte et de mémoire qui souffle dans ce texte 2018 à Sedan - Ardennes / Foxoo
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus FERMER
FranceArdennes  Annoncez vos évènements 
Vos évènements relayés sur Twitter !  
Partagez  Facebook Google LinkedIn StumbleUpon StumbleUpon Email
Publié le 25/12/17 | Vues : 5


Liebman Renégat, théâtre Hybride - C'est un vent de révolte et de mémoire qui souffle dans ce texte 2018 à Sedan / Ardennes

Le mardi 27 mars 2018 à Sedan.

Henri Liebman met en scène l’histoire de son père Marcel Liebman, ce juif intellectuel de gauche « pro-palestinien », qui va à l’encontre des moeurs de son entourage et de sa propre famille. A travers un regard d’adulte mais aussi d’enfant, un regard difficile et pourtant attendrissant, Riton, alias Henri Liebman, questionne avec humour et sérieux le passé. Dans cette mise en lumière de la relation du père au fils, c’est toute l’histoire du XXe siècle qui défile avec ses grandes thématiques telles que le militantisme, les inégalités, les pensées nouvelles…  Ce tableau du monde apparaît dans le souvenir d’un enfant devenu adulte, revivant les traces d’un père en marge des siens et à contre-courant. Dans le récit des actions du père, transparaît alors la parole engagée du fils.

Comment en étions nous arrivés là ? Comment cet homme, ce bon petit juif, qui allait à la synagogue, qui avait fait sa bar-mitzvah, ce bon belge, patriote, conservateur, anti-communiste... Comment a-t-il fait pour devenir ce monstre de juif pro-palestinien ? Henri Liebman.

Une fois sur cent. C’est la fréquence à laquelle le théâtre nous fait pleurer.

La dernière fois, c’était devant Liebman renégat, seul en scène poignant de Riton Liebman en hommage à son père. Catherine Makereel, Le Soir.

Théâtre de l’Ancre

Henri Liebman : conception, texte et interprétation, David Murgia : conception et collaboration à la mise en scène, Philippe Orivel : composition et interprétation musicale, assistants à la mise en scène Yannick Duret et Aurélie Alessandroni, scénographie : Sarah de Battice.

Production L’Ancre (Charleroi). Coproduction Théâtre Varia et K. Soutien La Halte (Liège), le Théâtre de Liège et l’asbl Mnema - Cité Miroir.

MJC Calonne

place calonne 08200 sedan
Débute à 20H30





Liebman Renégat, théâtre Hybride - C'est un vent de révolte et de mémoire qui souffle dans ce texte 2018 à Sedan  - place calonne 08200 sedan